souffrez-vous d’un problème de distorsion de portion ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Il y a quelques années, j’étais définitivement atteinte d’une affection qui n’est pas très communément discutée mais qui apparaît très souvent dans un grand nombre de restaurants, soirées et foyers du monde entier. Oui, vous aussi vous souffrez peut-être de cette horrible affection sans même le savoir. Quel est ce fléau terrible ? Il est appelé : Distorsion de Portion et c’est peut-être simplement ce qui vous empêche d’atteindre vos objectifs de perte de poids.

Je me souviens d’une occasion en particulier où j’ai vu une distorsion de portion de première qualité. J’étais à une fête de famille dans un restaurant espagnol à fêter le baptême de mon petit neveu Alex. J’étais en train de discuter avec des invités et de récupérer le temps perdu avec des amis et des membres de ma famille quand j’ai vu les serveurs sortir de la cuisine avec ce qui ressemblait aux portions de steak, de homard, de poulet et de saumon les plus insensées dans chaque assiette. Au début, je pensais qu’ils servaient un plat sur chaque table « de manière familiale », où toute la table aurait pu profiter d’un morceau de chaque. J’avais tort. Un plat était pour une personne et la quantité de nourriture dans chacun était carrément effrayante.

Je suis retournée à ma table et j’ai dit à mon mari : « Nom de Dieu ! Attends de voir la taille des portions ! ». Mon mari m’a répondu : « Oh Isabel tu exagères. Tu penses qu’un grain de riz supplémentaires sur l’assiette est en trop. Je suis sûr que c’est parfait pour des gens normaux. » Normaux ? C’est une bonne question. Savons-nous encore ce qu’est une portion normale ? Ou une meilleure question à se poser serait, qu’est-ce qu’une portion saine ?

Vu le regard sur le visage de mon mari quand une montagne gigantesque de poulet marsala a été placée devant lui et un homard aussi gros que mon neveu sur un lit de riz de 500 g a été placé devant moi (Je jure. Je n’exagère pas), j’ai su qu’il était d’accord que ceci n’était pas « normal » en aucune manière.

Voici la partie triste et la plus malheureuse. Je dirais que 75% des gens dans la salle ont mangé toute la portion qui leur a été servie. Je me rends compte que chacun d’entre nous est différent, ayant besoin de quantités différentes selon notre taille et notre type métabolique, mais personne et je veux bien dire personne n’a besoin de 1 kg de poulet, de 500 g de steak ou 500 g de riz en une seule fois (désolé de vous décevoir). Pourriez-vous manger cela sur une journée ? Bien sûr vous le pourriez. Sur un repas ? Désolée Khalid, ce n’est en aucun cas une portion saine.

Les restaurants ne sont pas le seul endroit où la distorsion de portion s’immisce dans notre vie. Nous faisons souvent la même chose à la maison, en nous servant une portion raisonnable et saine et puis en en reprenant une seconde. Si vous avez encore faim, alors bien sûr je ne veux pas que vous souffriez de la faim, mais souvent ce n’est pas la faim qui nous ramène dans la cuisine pour nous resservir. C’est le fait que la nourriture soit simplement bonne ou que nous avons mangé tellement vite que nous n’avons pas eu la chance de la savourer et de profiter du repas.

Si vous pensez que trop de nourriture dans votre assiette est peut-être ce qui vous empêche de perdre du poids, voici quelques conseils pour vous aider à combattre le Syndrome de Distorsion de Portion.

1. Mangez doucement. Je sais, je sais. Dans notre société au rythme effréné, il est un peu difficile de prendre du temps pour manger lentement et apprécier votre repas. Je ne demande pas, ici, une pause déjeuner de 2 heures. Tout ce qu’il faut c’est environ 20 minutes pour que votre cerveau et votre estomac enregistrent que la nourriture est arrivée et qu’ils peuvent calmer votre faim. Lorsque nous ingurgitons notre repas (et qu’est-ce que j’en ai vu des ingurgitateurs ce week-end là) dans les 5 premières minutes après qu’ils aient été servis, nous ne donnons pas à nos corps assez de temps pour enregistrer le repère « je n’ai plus faim » et bien sûr nous continuons à avoir faim et recherchons plus de nourriture. Donnez-vous un minimum de 20 minutes pour manger avant de décider si plus de nourriture est encore nécessaire. Savourez chaque bouchée d’aliments et mâchez-la à fond (pas d’ingurgiteur, s’il vous plaît !). Pour ceux d’entre vous qui souffrent de n’importe quel trouble gastro-intestinal, vous allez en fait trouver que ceci améliorera grandement votre digestion simplement en mâchant vos aliments plus à fond et en créant plus d’enzymes digestives dans votre corps.

2. Lorsque vous êtes dans un restaurant ou une soirée, regardez bien ce qu’il y a dans votre assiette avant même de prendre la fourchette. Calculez exactement quelle proportion serait saine pour vous pour ce repas en particulier. C’est ce que mon mari a fait avec sa montagne de poulet et de purée. Il m’a dit : « Si je mange 1 morceau ½ de poulet (il y avait quatre morceaux énormes dans son assiette) et la moitié de cette purée, ce sera sans doute plus que suffisant n’est-ce pas ? ». Puis il s’est mis à couper cette quantité et à la placer sur un côté de son assiette et à manger cette partie. Si vous commencez à attaquer votre assiette à la seconde où elle se présente devant vous. Tout va disparaître (espérons pas l’assiette elle-même) avant même que vous ne vous en rendiez compte ! Ce qui fait peur c’est que vous ne saurez même pas quelle quantité vous avez mangé ! Nous avons tous eu ces moments de regret total quand notre estomac est douloureux et que nous nous demandons : « Pourquoi est-ce que j’ai autant mangé ? Pourquoi je ne me suis pas arrêté plutôt ? ». Une meilleure question à se poser avant que cela arrive est : « Combien puis-je manger maintenant et combien pourrais-je à nouveau avoir plus tard ? ». Donnez-vous seulement 2 minutes afin d’évaluer la portion qui serait la meilleure pour vous et pour ramener le reste à la maison. Non seulement vous vous éviterez des douleurs d’estomac, mais vous profiterez aussi de ce délicieux repas deux fois.

3. À la maison, mettez exactement ce que vous avez l’intention de manger dans votre assiette avant de commencer à manger. Prenez votre temps pour apprécier la nourriture que vous avez devant vous et ne faites pas la course avec le reste de la table. Je suis souvent la dernière personne à finir à table et ça ne me dérange pas. Pourquoi devrais-je me précipiter ? À moins que nous ayons des plans ou quelque part où être, je n’ai pas besoin de manger toute mon assiette de dîner en 5 minutes. Non seulement, j’apprécie mon repas mais j’apprécie de parler avec les membres de ma famille pendant notre repas et même de poser ma fourchette à quelques reprises pour digérer entre deux bouchées (imaginez cela, poser la fourchette). Je sais que nous sommes souvent influencés par les gens qui mangent autour de nous et si tout le monde mange vite nous avons tendance à suivre. Gardez votre propre rythme et fait en sorte que les gens suivent votre exemple. Je sais que quand les gens mangent avec moi, ils ont tendance à manger plus lentement parce que je n’ingurgite pas. Vous influencez les autres autour de vous à manger plus sainement sans même le savoir.

4. Souvenez-vous, il y en aura toujours. Il y a des chances qu’aucun d’entre nous ne souffre d’un manque de nourriture, surtout quand il s’agit de manger dehors et d’être invité à des soirées. Il n’est pas nécessaire de manger aujourd’hui comme si c’était le dernier jour où de la nourriture allait être servie sur cette planète. Vous ne recevez pas non plus une récompense spéciale pour « le nettoyage de votre assiette » ou avoir terminé votre repas le plus vite. Il y a toujours plus de nourriture disponible pour votre prochain repas (souvent il y a tout simplement trop de nourriture disponible) et nous pouvons toujours ramener de la nourriture à la maison avec nous ou manger à nouveau dans quelques heures si nous avons faim.

Qu’est-ce que j’ai fait avec mon homard gigantesque et mes 500 g de riz ? En fait, j’ai partagé le saumon de ma soeur avec elle (qui devait être au moins de 400 g) et nous avons chacune eue un morceau sain et satisfaisant avec des haricots verts et du riz espagnol en accompagnement. Le homard et le riz ont été ramenés à la maison par un autre membre de la famille pour qu’elle les serve à toute sa famille le lendemain.

Soyez prudent avec le Syndrome de Distorsion de Portion . Utilisez les conseils ci-dessus et je sais que la perte de poids sera beaucoup plus facile.

Dans la santé et le bonheur,

Isabel De Los Rios

Nutritionniste Certifiée
Spécialiste en Activité Physique Certifiée
Propriétaire - New Body - Centre de remise en forme et nutrition
www.LaSolutionAuxRegimes.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »